Actualités

Retour sur le « Défilé de la Vie »

Posté le : 18/10/2019

Mardi 15 octobre était un grand soir pour nous. Quelques mois auparavant, l’association Oasis des Dômes nous avait contactés pour que nous puissions mettre en œuvre  la communication du fameux « Défilé de la vie ». Mardi soir la salle, complète, a accueilli chaleureusement les égéries qui ont défilé sur scène. Si ces dernières ont osé ce défilé, c’est parce qu’elles comptaient sur l’affection du public. Mais ce défilé est avant tout un hymne à la vie, à l’amour. C’est une histoire humainement riche et forte que nous ont raconté Pascale Laumond et Joël Fleury ainsi que les 11 égéries qui ont défilé durant la soirée. En voici l’histoire :

  • Elle a un peu peur d’être ici tout de suite. Mais, là devant nous, elle comprend maintenant que dans la vie il faut « trembler mais oser ». Alors elle y va et elle se lance – Soline et son masque ça fait mouche.
  • Que des belles rencontres sur le chemin de la Vie. Des moments de partage inoubliables, comme ce soir à l’Opéra

Elle revit comme jamais !

Elle vous souhaite une très belle soirée avec les égéries de la vie !

C’est parti pour l’aventure – Laurence et son masque la Fée Magique  

  • Le temps d’une danse,
    Le temps d’un souffle,
    Tout est devenu flou !
    Alors, il faut viser la lune car, même, en cas d’échec on atterrit dans les étoiles
    – Véronique et son masque Larmes de rubis.
  • Ne jamais baisser les bras. Garder sa joie de vivre même face au crabe. Nous savons tous et toutes que la vie n’est pas un long fleuve tranquille, qu’elle est pleine de surprises. Ne nous posons plus de questions, fonçons ; et profitons de tous les moments de joie – Annie C et son masque Florilège.
  • Elle ne s’attendait pas à participer à ce défilé. Pour les autres, elle ose. Elle oublie les tabous et ses craintes. Elle monte sur scène pour donner confiance, joie et espoir Coralie et son masque Esperenza.
  • Elle a pris une grande inspiration avant de monter sur la scène de l’opéra. C’est une soirée mémorable pour elle et c’est avec bonheur qu’elle la partage avec vous pour cette belle et noble cause – Annie S et son masque Arabesque.
  • Elle s’est toujours dit une vie sans défi n’est pas une vie. Au top du stress à cet instant, elle s’aventure – Christelle et son masque Douceur.
  • Le geste, le regard et le sourire sont des petits riens qui font du bien – Mireille et son masque Espérance.
  • Elle est là avec d’autres qu’elle n’aurait peut-être, jamais rencontrées pour saluer le soutien de toutes et tous autour d’elle, et en particulier le soutien de son mari – Nathalie et son masque Tribal.
  • Elle a tellement reçu qu’elle veut tout donner : de la joie, de l’espoir, de la vie, rendre magique ce Défilé de la Vie et tout simplement montrer que la vie est belle, même avec un cancer – Pascale et son masque Il Rosso de la Vita.
  • Elle est bien contente d’être avec nous! Pendant de nombreuses années, elle était seule et maintenant, elle a trouvé plein de camarades gentilles, aimables, serviables et sympathiques! Que du Bonheur – Georgette et son masque Le Gaucher.

Pendant cette première apparition, les égéries sont venues saluer le public une à une au bras d’un cavalier, en l’occurrence, les médecins, infirmiers, soignants, du Pôle Santé République. Chacune d’entre elles tenait à la main le masque réalisé en art-thérapie durant les soins support, dans le cadre de leur traitement en cancérologie, et cachait son visage. Lors du salut en fin de chaque passage, les masquent tombèrent, dévoilant des visages rayonnants qui ont continué d’illuminer cette scène durant les deux autres passages.

alt= "les égéries saluent le public en se tenant la main"

Depuis 2000, le rendez-vous du carnet de voyage s’est imposé comme l’un des principaux événements de ce genre en France, voire dans le monde. Cet art à part, mêlant aquarelle, photographie et littérature, propose une autre vision du monde : plus personnelle, plus ouverte sur les autres cultures, plus humaniste. Cette vision du monde, cette ouverture d’esprit c’est celle du Défilé de la vie ! Alors, maintenant, partons au Rajasthan.

alt= "Lors du deuxième défilé, les égéries étaient habillées sur le thème du Rajasthan"

Si Typhanie Montmaneix, de Phoebus Communication, avait coordonné avec brio la logistique et l’action de relations presse nationale, Marie-Luce Bozom, au micro durant cette soirée, a su trouver les mots justes pour transmettre, avec pudeur et sobriété, toute l’émotion qui animait ces femmes. Pour le troisième passage, elle a voulu véhiculer les valeurs d’humanisme et de solidarité qui avaient animé le groupe en rappelant que « si les mains qui donnent sont plus sacrées que les lèvres qui prient, ce sont les mots et les actions qui permettent de donner et de transmettre ». Et de conclure que « Sans doute parce qu’ils (ou elles) ne savaient pas que c’était impossible, alors ils l’ont fait. Dans ce tourbillon d’énergie porté de haut vol par Pascale et Soline, les mots de Marc Twain prennent un écho transcendant. Alors que ce troisième défilé soit joyeux, festif, trépidant, bourré d’émotions et d’éclats de rire.  Qu’il soit le témoignage de la force du rêve. Qu’il transmette l’espérance…  Parce que la vie est belle ».

alt="Troisième et dernier défilé. Les égéries sont alignées et défilent chacun leur tour avec des tenues rétro"

C’est en tenue de soirée, toujours réalisées par le Lycée Marie Laurencin, que les égéries sont alors apparues après la seconde vente aux enchères de 12 tableaux offerts par la galerie Christiane Vallée et Philippe Laumond, animée, de haut vol par Maître Bernard Vassy, commissaire-priseur. Cumulée aux dons des partenaires, aux billets d’entrée, et à la vente des masques, ce ne sont pas moins de 25.000€ qui auront été collectés pour contribuer au financement des soins supports du PSR ! 

Retour sur le « Défilé de la Vie »