Blog à lulu

[Le grain de sel de Phoebus] – Rétrospective des tendances « social media » 2018, et que nous réserve 2019 ?

Posté le : 17/01/2019

Snapchat, Facebook, Instagram, YouTube… Leur nom n’est plus à faire. Ces fameux réseaux sociaux, nous les fréquentons tous, à différentes échelles, à différentes mesures. Depuis quelques années, ces plateformes sont en constante évolution pour s’adapter aux besoins des internautes mais aussi des entreprises. L’augmentation croisée du nombre d’utilisateurs, et du nombre d’influenceurs ou d’ambassadeurs, a poussé ces réseaux à apporter de nouvelles fonctionnalités à leurs applications.

Le nombre d’utilisateurs des réseaux sociaux en 2019 selon  l’Agence Tiz©

Quels contenus ont été plébiscités en 2018 ? L’année dernière (eh oui, on peut déjà dire cela pour 2018), nous avons pu être témoins d’une explosion du nombre de vidéos publiées, tous réseaux confondus, et d’un allongement de la durée maximale de ces dernières. Il est même dit qu’« 1 million de vidéos seront diffusées ou téléchargées chaque seconde en 2021. » (Source : disko). Après tout, il est vrai qu’il est plus intéressant de regarder une vidéo avec une touche d’humour, ou bien faite sur un produit présenté, que de faire face à un long pavé descriptif que l’on peine à lire jusqu’au bout. Facebook, YouTube et Instagram l’on bien compris. Ces réseaux sont en train de développer leur système de vidéos, afin de permettre aux utilisateurs de diversifier davantage leurs contenus, et ainsi le personnaliser avec les outils mis en places par les plateformes.

A la manière de Snapchat, Facebook et Instagram ont eux aussi lancé (en août 2016) un système de « stories ». Ces stories sont désormais disponibles pendant 24h et peuvent être visionnées plusieurs fois. Instagram a poussé la vidéo encore plus loin, en créant son application vidéo Instagram TV (IGTV). Cette application permet de charger des vidéos verticales d’une durée de 1h maximum. Instagram permet également aujourd’hui de poster plusieurs images ou vidéos au sein d’une même publication, en proposant 10 volets.

Nous assistons donc à un lissage des pratiques, avec des plateformes de réseaux sociaux qui s’alignent sur un modèle commun, tout en tentant de garder quelques spécificités « font » leur identité.
Mais si nous sommes bel et bien entrés dans l’ère de la vidéo, un autre phénomène fait son show : le live. Un système plutôt intéressant pour voir au moment présent ce que peuvent faire certaines personnes à l’autre bout du monde. Mais pourquoi un tel succès ? Eh bien la raison est simple, on peut interagir en direct avec les internautes. C’est ce côté « instantané », immédiateté du visionnage et de l’interaction qui séduit le plus grand nombre. Cela crée une certaine proximité entre le diffuseur et son public, ainsi qu’une impression d’être dans les coulisses, ou « behind the scenes », si l’on veut emprunter l’expression à la langue de Shakespeare.

Pour les professionnels, il y a là une réelle carte à jouer. Exploiter cette fonctionnalité du « Live », ou du « Direct », permet d’utiliser les réseaux sociaux comme des biais de communication transversaux avec sa cible, via lesquels transite une communication plus informelle, qui crée du lien. Le « Live », permet à l’internaute d’avoir le sentiment d’accéder à un contenu immédiat et en exclusivité. L’impression également de voir les choses de façon réelle, sans artifices. Et être projeté dans le quotidien du diffuseur de cette manière, cela peut avoir un véritable effet affectif, voire conatif, en faisant levier sur la transformation du désir d’achat en action d’achat, par exemple.

Autre point important qui a séduit en 2018 : la réalité augmentée, ou encore réalité virtuelle (VR), qui commence à prendre une place importante dans les contenus privilégiés sur les réseaux sociaux, et qui devient elle-même une tendance qui se détache de ces plateformes. Qui n’a jamais rêvé d’assister à un concert sans avoir eu de billets pour y assister ? Eh bien maintenant c’est possible grâce à la VR. Enfilez votre casque et vous voilà projeté devant la scène de votre artiste préféré. La réalité augmentée permet donc de nous offrir, à nous, consommateurs, utilisateurs une expérience proche de la réalité.

Appliquée aux réseaux sociaux, ce type de contenu faisant appel à de la réalité augmentée peut réellement faire la différence.

Même si elle n’en est encore qu’à ses balbutiements en France, la réalité augmentée fait partie de nombreuses stratégies de marques à privilégier pour créer une relation unique et privilégiée avec sa cible. Elle est un moyen de partager un contenu qui laisse une marge d’action à l’utilisateur, comme le système de « photos 360° » le permet. Poster une photo sur Facebook où l’internaute a la main sur l’angle qu’il souhaite voir est une réelle plus-value, car cela peut fédérer une communauté qui a de plus en plus besoin et envie qu’on la « surprenne », avec une communication légère, dynamique, et surtout, qui l’inclut.

©blogdumoderateur.com

En bref, à quoi pouvons-nous nous attendre pour 2019 ?

Comme évoqué plus tôt, les « influenceurs » et « ambassadeurs » jouent un rôle important dans notre façon de vivre et de consommer, et en plus de ce rôle crucial de prescripteurs de nos modes de vie, ils se multiplient à une vitesse fulgurante sur les réseaux.  Alors, si vous êtes une marque qui souhaite investir pour sa notoriété sans pour autant prendre le risque de payer pour des publicités qui seront sûrement « adblockées » ou zappées par les internautes, pensez à contacter les influenceurs, dont les rétributions sont souvent diverses (recevoir le produit gratuitement, partenariat, compensation financière selon le nombre d’abonnés, etc…).

Le système de vidéos et de live est également en pleine expansion, et présage de continuer à se répandre, tant le système connaît un franc succès. De plus, les nouvelles technologies, tel la réalité augmentée, commencent doucement mais sûrement à avoir un impact sur nos habitudes de consommer et ce phénomène s’annonce également grandissant sur les prochaines décennies. L’adage « une image vaut mille mots » n’a jamais été aussi d’actualité, et il est à privilégier pour cette nouvelle année qui débute.

N’oublions pas également que les contenus doivent être de plus en plus pensés pour les smartphones, en étant « responsive » (ergonomiques et adaptés aux affichages mobiles). En effet, selon les derniers chiffres compilés par l’agence We Are Social Singapour et Hootsuite, sur les 7,5 milliards d’habitants sur Terre, on dénombre 2,8 milliards d’utilisateurs des réseaux sociaux sur mobile (37%), un chiffre plutôt impressionnant et qui ne fait qu’augmenter.

Les hashtags (#) ont aussi une importance capitale pour faire connaître son activité de tous. En effet, ce symbole permet de retrouver plus facilement des personnes ou entreprises aux intérêts communs. Par exemple, si j’utilise le #rugby, je vais tomber sur une sélection de personnes ayant utilisé ce hashtag pour un post. Les hashtags permettent donc de cibler une certaine catégorie de personnes et va donc nous offrir plus de visibilité en excluant les personnes ayant fait des post avec des hashtags différents. Alors, à vos hashtags !

Que 2019 soit pour vous une année remplie de créativité, d’idées, qui fassent briller votre communication, sur les réseaux sociaux et ailleurs !

Sources:

 

#social #media #communication #highlight #web #article #réseaux #sociaux #bonsplansweb #relations presse #tendances2018 #tendances2019

 

[Le grain de sel de Phoebus] – Rétrospective des tendances « social media » 2018, et que nous réserve 2019 ?